Réservez vos places

MENU : Temporada - Artistes / Artisans - Boutique - Services
 
Actualité
 
 
 
Temporada : Aguascalientes (Mexique) – Le triomphe final de Rafael Ortega
(05/11/2005)
Le matador de toros mexicain Rafael Ortega est sorti en triomphe des arènes d'Aguascalientes (Mexique) après avoir coupé les deux oreilles de son second exemplaire de Fernando de la Mora lors de la corrida qui s'est tenue ce samedi, en fin d'après-midi, dans la cité aztèque. La Monumental d'Aguascalientes a enregistré une demie entrée pour cette course qui s'est déroulée sous un temps agréable.

Le cartel, qui réunissait trois nations du toreo, mettait à l'affiche César Rincón (Colombie), Eulalio López El Zotoluco (Mexique), Rafael Ortega (Mexique) et José Antonio Morante Morante de la Puebla (Espagne), face à huit toros de Fernando de la Mora, inégalement présentés, dénués de classe et de race, médiocres pour la plupart (excepté le 7e exemplaire, récompensé d'un arrastre lent).

César Rincón a salué au tiers à l'issue de ses deux prestations. Le maestro colombien a surpassé les piètres conditions de ses deux adversaires, toréant avec un professionnalisme infini. Face au toro d'ouverture, Rincón a tiré deux séries de muletazos bien ajustés en dépit du manque de forces et de durée de l'animal. Le torero sud-américain a répété son effort lors de sa seconde faena en embarquant le joli ensabanado capirote, qui s'était précédemment montré brusque à la cape. Avec patience et précision, César a élaboré un solide projet de faena, tirant le meilleur parti d'un toro manquant de race.

El Zotoluco a salué au tiers face au deuxième toro de la corrida puis a écouté un silence à l'arrastre du sixième exemplaire. Le torero mexicain a connu un après-midi en demie teinte. Devant le deuxième exemplaire de la course, López a réalisé une faena majoritairement droitière, comprenant des muletazos très purs mais administrés avec une certaine retenue. Après une estocade médiocre, la présidence n'a pas accédé à la pétition d'oreille du public. Le torero d'Azcapotzalco n'a pas été en mesure d'améliorer sa prestation générale lors de son second combat : doutant beaucoup face au sixième toro, le Zotoluco ne s'est jamais confié et le public n'a guère accordé de crédit à sa prestation du fait du manque de présence de son adversaire, fortement sifflé à l'arrastre tout comme les quatrième et cinquième exemplaires.

Rafael Ortega a été applaudi lors de sa première faena puis a coupé les deux oreilles du septième toro de la course. Le torero mexicain a dominé cette "corrida des étoiles" en réalisant la meilleure faena de la journée devant un bon toro de Fernando de la Mora. Dans un premier temps, Ortega a décliné des derechazos posés, gagnant progressivement en temple et déclenchant ainsi la musique. Après une estocade desprendida, Rafael Ortega, porté par l'enthousiasme du public, a ravi les deux trophées. Le président a d'ailleurs tardé à lâcher le second mouchoir, ordonnant dans un même temps l'arrastre lent pour le toro Carretero.

Morante de la Puebla a écouté un silence à l'issue de son premier combat puis a été sifflé face au dernier exemplaire de l'après-midi. Le torero de la Puebla del Río n'a jamais été en mesure de décliner sa tauromachie, si ce n'est sur quelques lances de cape isolés.

Cette corrida a également été marquée par les adieux au toreo du subalterne Arturo Prado, qui s'est fait couper la coleta, et par la minute d'applaudissements observée en mémoire de l'éleveur mexicain Javier Garfias.


Rafael Ortega a marqué des points à Aguascalientes dans son fratricide mano a mano avec El Zotoluco - photo archives Toresma 2 - Las Ventas.com.



photo
 
 
 
 
  Cliquer ici pour en savoir plus !
Plan du site - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Contact