Réservez vos places

MENU : Temporada - Artistes / Artisans - Boutique - Services
 
Actualité
 
 
 
Temporada : Miguel Angel Perera, un triomphe en Arles qui en appellera d’autres.
(10/04/2018)
Le torero de 34 ans, natif de la province de Badajoz, n’est certes pas un inconnu pour notre afición. Tout d’abord novillero puntero, on l’a souvent applaudi dans nos arènes depuis son alternative de 2004. Il a même gracié un toro de Daniel Ruiz à Béziers le 12 août 2012. Mais il faudra pourtant trois ans de plus pour le voir en 2015 s’y illustrer à nouveau. Alors, en 2018 peut-être ?
Et c’était bien pire en Arles où il était perdu de vue depuis 2005 !
Il faut dire que ne pas faire partie des grandes maisons empresariales qui gèrent la plus grande partie du marché ne facilite guère les choses, malgré tous les efforts de Fernando Cepeda, son apoderado et excellent torero voici encore peu de temps.

Quoi qu’il en soit Miguel Angel Perera a su renverser brillamment la tendance après une première partie de saison 2017 quelque peu chaotique. Mais les succès ont ensuite succédé aux succès, parachevés par une Grande Porte à Madrid pour la dernière Feria d’automne.
Il était donc très attendu à Arles le dimanche de Pâques pour ouvrir le bal à Ginés Marín et Andy Younes devant les toros porteurs de la devise de Jandilla. Déjà ovationné à la cape, auteur d’un début de faena à couper le souffle les pieds rivés au sol, dominateur dans les séries fondamentales dessinées avec une allure seigneuriale, il en terminait entre les cornes de « Licenciado » avant une estocade dans les règles qui lui valait deux oreilles totalement méritées. Son second adversaire n’avait sans doute pas les mêmes qualités que le premier qui aurait peut-être mérité une vuelta posthume. Mais Miguel Angel fut capable d’améliorer ses charges pour en tirer des passes de bon aloi. Et sa sortie en triomphe aux côtés d’Andy Younes fut saluée avec un égal enthousiasme par une assistance qui avait vécu un après-midi mémorable.
Alors, quand on sait que Miguel Angel Perera est programmé pas plus tard que le 13 avril à Séville et à Madrid les 23 mai et le 6 juin pour l’extraordinaire corrida de Beneficencia, il serait temps qu’en France aussi nos empresas se mettent sur les rangs…
Pierre Nabonne













 
 
 
 
  Pour tout savoir et mieux comprendre ....cliquez pour plus d'infos ou commander
Plan du site - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Contact