Réservez vos places

MENU : Temporada - Artistes / Artisans - Boutique - Services
Temporada
 

Corrida 
Formelle
Date
Dimanche - 26/11/06
Ville
LIMA
Plaza de toros de Acho - LIMA
Plaza de toros de Acho - LIMA
  Feria du Seigneur aux Miracles 
Ganaderias :  
MONTEGRANDE (1)
PUGA Roberto (5)
VICENTE BARRERA
VICENTE BARRERA
EL JULI
EL JULI
SÉBASTIEN CASTELLA
SÉBASTIEN CASTELLA
 
 
 
Les matadors de toros El Juli et Sébastien Castella sont sortis en triomphe des arènes de Lima, en compagnie de l’éleveur péruvien Roberto Puga, après avoir coupé un total de six oreilles, à l’issue de la corrida qui s’est déroulée ce dimanche dans la capitale sud-américaine. La plaza de toros de Acho a enregistré un plein pour cette sixième et dernière corrida de la feria du Seigneur aux Miracles.

Le cartel, hispano-français, réunissait Vicente Barrera, Julián López El Juli et Sébastien Castella, opposés à cinq toros de Roberto Puga, correctement présentés et donnant un bon jeu général (tour de piste posthume accordé au 3e exemplaire, Puntero, n°9, pour lequel la grâce fut réclamée) et un exemplaire de Montegrande (2e), correctement présenté et éteint.

Vicente Barrera a coupé l’oreille du premier toro de la corrida puis a effectué une vuelta à l’arrastre du quatrième exemplaire.

El Juli a ravi un pavillon à l’issue de ses deux faenas.

Sébastien Castella s’est vu octroyer deux trophées lors de ses deux prestations.



Trois ans après son premier titre de triomphateur dans la capitale péruvienne, Sébastien Castella a confirmé son assise au sommet de la tauromachie mondiale en obtenant à nouveau le prestigieux trophée du Scapulaire d’or. Une récompense acquise sans l’ombre d’une contestation à l’issue de l’après-midi colossal livré par le torero français sur le sable d’Acho. Quatre oreilles en main, le protégé de Luis Álvarez – NDR, jusqu’au 7 décembre prochain – a été le protagoniste principal d’une course passionnante de bout en bout.

C’est face au troisième toro de la corrida, porteur du fer de Roberto Puga, que le Biterrois a lancé les hostilités, répondant aux oreilles précédemment coupées par Vicente Barrera et El Juli. Soyeux et varié avec la cape – par véroniques, chicuelinas et tafalleras, Castella a toréé son premier adversaire à un très haut niveau d’interprétation. Débutée par le traditionnel cambio dans le dos, la faena face au troisième toro a été un modèle d’intensité et de profondeur.

Le toro de Roberto Puga, noble à l’infini, et qui a bu la muleta du Français à en devenir ivre, a été l’une des clefs de cette faena d’exception. Avec souplesse et aguante, le torero biterrois a progressivement resserré les distances avant de livrer un époustouflant final entre les cornes, conservant la main basse et faisant passer et repasser son adversaire au ras de la ceinture…

La présidence n’a pas accédé à la pétition populaire réclamant la grâce de l’animal. Sébastien Castella l’a estoqué magistralement, obtenant une double récompense pendant que le noble Puntero effectuait un tour de piste posthume. Une autre vuelta a été réclamée pour le toro sorti en sixième position, mais encore une fois la présidence n’a pas accédé à la requête du public.

Cela n’a pas empêché Sébastien Castella de tracer une nouvelle faena pleine de grâce et de temple, encore une fois parachevée d’un grand coup d’épée. Le public d’Acho, en délire, venait de voir le Français obtenir sa troisième sortie en triomphe dans la capitale péruvienne.

El Juli était venu à Lima pour inverser la tendance « castelliste » prise par cette feria. Malgré tous ses efforts, le Madrilène – vainqueur du Scapulaire d’or en 1998 et 2005 – n’a pas été en mesure d’inquiéter son rival français, butant, il est vrai, sur un lot de moindre qualité. Le torero de Velilla de San Antonio a obtenu l’oreille de son premier adversaire de Montegrande, relativement éteint et manquant d’attention tout au long du combat.

Colossal sur la courte distance, Julián a toréé nettement au-dessus des conditions de son adversaire, liant les muletazos circulaires avec un aplomb impressionnant. Un pinchazo, suivi d’une grande estocade, a certainement refroidi la présidence pour octroyer un second trophée. Face au cinquième exemplaire, qui possédait plus de tempérament, El Juli a construit une faena très technique, conclue d’une lame impressionnante. Une nouvelle oreille de poids est revenue dans son escarcelle à l’issue d’une prestation d’ensemble irréprochable d’un point de vue professionnel.

Vainqueur du Scapulaire d’or en 1996, Vicente Barrera était très attendu à Lima, une arène qui l’apprécie tout particulièrement et où il n’avait plus officié depuis trois ans. Très soutenu par l’afición péruvienne, le torero valencian a réalisé une première faena « maison », donnée dans un style vertical et majestueux face à un toro à la noblesse affirmée. Une estocade perpendiculaire portée au second essai a permis à Barrera de couper la première oreille de l’après-midi.

Vicente Barrera a éprouvé plus de difficultés à transmettre lors de sa seconde prestation, le public demeurant encore sous le choc du faenón de Castella. Dans une ambiance relativement froide et détachée, le chef de lidia a toréé avec sérieux, brillant notamment sur quelques passages gauchers isolés. Le sceau de son ouvrage a tout de même été la lenteur d’interprétation, qui l’a autorisé à effectuer une vuelta en dépit d’une finition un peu tardive.

A l’issue de la corrida, Sébastien Castella a été sacré triomphateur officiel de la feria de Lima à l’unanimité du jury du Conseil taurin du Rímac. Il s’est vu remettre le Scapulaire d’or, après celui qu’il avait déjà remporté en 2003. Sur l’ensemble de ses deux prestations, le torero français a coupé un total de six oreilles lors de ce cycle péruvien, ouvrant à deux reprises la Grande porte des arènes d’Acho.

Le prix au toro le plus brave de la feria a été décerné à l’exemplaire de Roberto Puga, Puntero, n°9, combattu par Sébastien Castella le 26 novembre et honoré d’un tour de piste posthume. Le Scapulaire d’argent a ainsi récompensé l’éleveur péruvien Roberto Puga dont le troupeau est d’origine Torrestrella.

 
  Offrez vous les meilleurs moments de la Temporada 2005! - cliquez pour plus d'infos ou commander
Plan du site - Qui sommes-nous ? - Mentions légales - Contact